} } ?> • Afficher le sujet - Poème :BORODINO 1

Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



Poème :BORODINO 1

Les nouveaux membres du forum sont invités à se présenter dans cette rubrique.

Poème :BORODINO 1

Messagede chasseur19 » Sam 12 Novembre 2016 : 20:41

Borodino
« Oncle, est-ce donc sans lutte ardue
que la ville en feu fut rendue
aux Français — ou plutôt
s’est-on pas bien battu pour elle ?
Est-ce à tort, dis-nous, que, fidèle,
la Russie encore se rappelle
ceux de Borodino ? »
« Oui, oui, c’était une autre race…
C’étaient — on ne suit point leurs traces —
des héros, eux — pas vous !
Mais le Destin leur fut contraire ;
de là-bas, il n’en revint guère.
Enfants, Dieu seul a pu nous faire
abandonner Moscou.
Tristes, nous battions en retraite ;
nous attendions en vain la fête.
Le vétéran grognait :
« En quartiers d’hiver ? qu’est-ce à dire ?
Les chefs ont peur, laissez-moi rire,
que nos baïonnettes déchirent
les galons des Français ! »
On arriva dans une plaine :
on pouvait s’y mouvoir sans peine.
Vile, la pioche au poing !
Nous travaillions, ouvrant l’oreille.
Voici luire, à l’aube vermeille,
les canons : les bois bleus s’éveillent,
les Français nous ont joints.
Je charge ma pièce et je cale ;
je me dis : « C’est moi qui régale !
attends un peu, Moussiou !
A quoi bon ruser ? frère approche !
nous tiendrons ferme comme roche,
nous mourrons pour Dieu, pour nos proches,
la patrie et Moscou ! »
Deux jours de sotte fusillade :
le plaisir était plutôt fade.
« Quand est-ce qu’on se bat ?
Demain ? on ne fait rien qui vaille, »
disait-on partout, « à mitraille ! »
Sur l’effrayant champ de bataille
la sombre nuit tomba.
Je me couchai près de ma pièce.
Du camp français montait sans cesse
un infernal boucan ;
mais notre armée était muette ;
fourbissant shakos, baïonnettes,
on se mordait, baissant la tête,
la moustache en grondant.
Avatar de l’utilisateur
chasseur19
1er Tambour
1er Tambour
 
Messages: 2
Inscription: Mer 2 Novembre 2016 : 20:30
Localisation: Hauts de France

Messagede Maria Kel » Sam 12 Novembre 2016 : 20:48

Superbe :aime:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2731
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Turos M. J. » Dim 13 Novembre 2016 : 16:53

:rose:
Magnifique
Turos M. J.
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 3123
Inscription: Lun 5 Mars 2007 : 20:56
Localisation: Varsovie Pologne

Messagede Madam0 » Sam 19 Novembre 2016 : 02:01

Grand merci pour cette traduction du russe en français :fleur3:

Savez-vous que ce poème est obligatoire à apprendre par coeur dans l'ècole russe? Moi aussi, dans mon enfance je le savais par coeur.
Olga de la Russie
Avatar de l’utilisateur
Madam0
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
 
Messages: 67
Inscription: Sam 22 Août 2015 : 17:23


Retourner vers Le carnet du jour

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité