} } ?> • Afficher le sujet - BORODINO 2

Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



BORODINO 2

Les nouveaux membres du forum sont invités à se présenter dans cette rubrique.

BORODINO 2

Messagede chasseur19 » Sam 12 Novembre 2016 : 20:43

Quand s’éclaircit le ciel, la plaine
apparut fourmillante et pleine
de bruits et de lueurs ;
le colonel savait la guerre ;
fidèle au Tsar, pour nous un père,
il repose en l’humide terre,
un biscaïen au cœur.
Il dit, l’éclair dans ses prunelles :
« L’armée a Moscou derrière elle.
Pour Moscou, s’il le faut,
mourons comme sont morts nos frères. »
Et l’on jura tous de bien faire,
et l’on tint sa promesse fière
devant Borodino !
Jusqu’au soir, sur notre redoute,
comme des nuages en route
par l’infini des airs,
lanciers à flamme rouge et bleue,
dragons à la flottante queue,
tout vint, par files d’une lieue,
fondre avec des éclairs !
Quel jour ce fut ! comme des ombres
erraient les grands étendards sombres,
tout fumait et brûlait ;
le sol de mitraille se pave,
le bras mollit à plus d’un brave,
et les monceaux de morts entravent
dans leur vol les boulets.
Il fallait que ces gens-là sussent
ce qu’est un combat à la russe,
un combat corps à corps !
Le sol et nos poitrines tremblent ;
hommes, chevaux, en tas s’assemblent,
et mille canons tous ensemble
font un hurlant accord !
La nuit tombe. On aurait encore
pu recommencer à l’aurore,
jusqu’au bout tenir bon.
Le tambour bat. C’est chose sûre
qu’alors les mécréants s’en furent ;
et l’on pu compter ses blessures,
compter ses compagnons !…
Oui, c’était une grande race…
Vous n’avez point suivi ses traces —
Des héros, eux — pas vous !
Mais le Destin leur fut contraire ;
peu revinrent de cette guerre.
Enfants, Dieu seul a pu nous faire
abandonner Moscou ! »
1837
Mikhaïl Lermontov
Traduction Henri Grégoire
Avatar de l’utilisateur
chasseur19
1er Tambour
1er Tambour
 
Messages: 2
Inscription: Mer 2 Novembre 2016 : 20:30
Localisation: Hauts de France

Messagede Maria Kel » Sam 12 Novembre 2016 : 20:46

Très joli poème, merci beaucoup :aime2:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2731
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire


Retourner vers Le carnet du jour

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité