} } ?>
Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112
• Afficher le sujet - LA RECONSTITUTION.....DE VIEUX GREEMENTS

Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



LA RECONSTITUTION.....DE VIEUX GREEMENTS

Vous appartenez à un groupe de reconstitution historique Premier Empire ? Alors, partagez votre passion avec les visiteurs du site.

Messagede Demi-solde » Sam 18 Février 2017 : 00:16

Maria Kel a écrit:Voici la réponse que l'on m'a faite sur Facebook sur la taille des drapeaux des vaisseaux:

(...) Ce drapeau de longueur 23,77 mètre ne pourrait représenter que la largeur d'un navire à trois ponts de la Restauration ou de la monarchie de Juillet.... Sous Napoléon Ier, les plans types des vaisseaux de 118 canons fixaient la largeur maximale à 50 pieds (soit 15,24 mètres, ce qui est loin des 23,77 mètres du drapeau).... (...)

Quel drapeau mesure 23,77 mètres ?

Si l'on en croit les mesures données dans l'article du Daily Mail, le drapeau du Généreux mesure 52 feet par 27 feet, soit 15,85 mètres par 8,23 mètres.
Ce qui donne un rapport largeur/longueur légèrement supérieur à 1/2.

:salut:
« Saluez de ma part la colonne Vendôme. »
Avatar de l’utilisateur
Demi-solde
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 1 Mai 2014 : 19:56
Localisation: Versant français des Etats sardes

Messagede Maria Kel » Sam 18 Février 2017 : 00:21

Il a dû se tromper, mais ça donne l'ordre de grandeur de ces drapeaux :)
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2731
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 23:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede la remonte » Mar 3 Octobre 2017 : 19:00

Image

on trouve souvent des representations de navires sans matures :?:
il etait donc d usage de demater ainsi quand les batiments restaient à quai ne gardant que la premiere partie du mat ?
quel boulot ! et pour quelle raison ? eviter l'usure du bois et des cordages ? :salut:
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede Demi-solde » Mer 4 Octobre 2017 : 00:14

Sans certitude, je dirais que l'on démâtait les mâts de hune pour sauvegarder les manœuvres, courantes comme dormantes, les sécher et les rouler à l'abri du soleil. Les bouts, très souvent réalisés en chanvre, craignaient, comme toute fibre naturelle, l'humidité et risquaient de pourrir. De même le soleil fragilise les fibres. Accessoirement, ces navires ainsi démâtés présentaient un tirant d'air nettement plus faible en cas de coup de vent.

Après, à quelle fréquence était-on amené à changer ces manœuvres, je ne sais pas...


Un peu plus récent, mais également avec les mâts de hune démâtés...

Image

:salut:
Dernière édition par Demi-solde le Mer 4 Octobre 2017 : 22:40, édité 1 fois.
« Saluez de ma part la colonne Vendôme. »
Avatar de l’utilisateur
Demi-solde
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 1 Mai 2014 : 19:56
Localisation: Versant français des Etats sardes

Messagede la remonte » Mer 4 Octobre 2017 : 10:54

ce qui veut dire que nos navires restaient demates le temps que durait le blocus :idea:
et combien de temps fallait il pour les preparer a prendre le large ?
un outil ruineux et qui ne servit a rien . on dit que l argent de la Louisiane servit a payer la flotille de Boulogne :(

dans le tres riche vocabulaire marin ; desarmement : action de desarmer un navire c est a dire oter les agres , munition , mats , vergues , poulies et les mettre en magasin pour les conserver jusqu a une autre campagne , debarquer solder et congedier l equipage .
entre 1805 et 1815 , je ne pense pas qu on ait desarme la marine .


:salut:
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede Demi-solde » Mer 4 Octobre 2017 : 23:09

la remonte a écrit:ce qui veut dire que nos navires restaient demates le temps que durait le blocus :idea:

Pas nécessairement, les flottes militaires pratiquaient encore à l’époque l’hivernage, au cours duquel la plupart des vaisseaux rentraient à l’abri, au port, quelques longues semaines. L’un des hivernages historiques les plus connus est celui de la flotte de 200 galères turques à Toulon en 1543-1544.

Image


Lors des hivernages de navires de ligne ou de frégates, les vergues étaient déposées, puis les mâts de hune ou de perroquet étaient alors abaissés, sans pour autant être forcément déposés. En effet, un ingénieux système de bouts et de poulies permettait de faire monter les tronçons hauts de mât par glissement le long du tronçon inférieur : le guindage. L'opération pouvait se pratiquer notamment en mer à l'approche d'une tempête, pour réduire la prise au vent et le risque de démâtage.

la remonte a écrit:et combien de temps fallait il pour les preparer a prendre le large ?

Le réarmement d'un navire en hivernage dans de bonnes conditions au port ne devait pas nécessairement être très long. Quelques jours peut-être. Récemment, les mâts de l'Hermione ont été guindés à l'ancienne, au cabestan et à l'huile de coude. Pour un tronçon de mât, une demi-heure environ de travail. A multiplier par le nombre de mâts et de tronçons. S'ajoutent ensuite les manœuvres dormantes et courantes, puis les voiles ; certaines opérations pouvant être simultanées.

Avant, avec les mâts de hune en position basse :
Image

Après :
Image


:salut:
« Saluez de ma part la colonne Vendôme. »
Avatar de l’utilisateur
Demi-solde
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 1 Mai 2014 : 19:56
Localisation: Versant français des Etats sardes

Messagede la remonte » Jeu 5 Octobre 2017 : 10:32

merci .
l’Austerlitz, le Marengo, le Monarque, le Montebello, l’Imperial, le Tonnant, le Roi de Rome, l’Inflexible, le Heros, le Formidable et le Souverain , tels sont les noms de trois ponts construits sous l'Empire .
sont-ils restes a quai ? ou pouvaient-ils manœuvrer en mer a l'abri des batteries cotieres ?

le Montebello qui servit encore lors de la guerre de Crimee

Image
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede la remonte » Jeu 5 Octobre 2017 : 15:52

malheureusement , aucun mecenat prive ou subvention publique pour sauver comme les Anglais une de ces magnifiques cathédrales des mers :(


Image

pourtant la plupart de ces batiments qui sont pris en photo , existent bien a une epoque ou l'on prend conscience du patrimoine ... l epoque de Viollet le Duc :idea:

dans les annees 30 , devant le Victory restaure

Image
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede la remonte » Jeu 5 Octobre 2017 : 18:19

" ... On peut deplorer que la France, grande puissance maritime, ne sut pas garder, contrairement a l’Angleterre ou aux États-Unis, le moindre navire de sa marine ancienne. Les derniers vaisseaux « recupérables », qui servirent au début du XXe siècle d’ecoles flottantes (École navale, École de canonnage, École des mousses…), furent tous démolis dans les années 1910 ou 1920. Une occasion inesperee se présenta toutefois après la Seconde Guerre mondiale. En 1949, l’Angleterre proposa à la France de recuperer le Duguay-Trouin, vaisseau de 74 canons qui fut capture e Trafalgar en 1805 et renomme HMS Implacable par la Royal Navy. Tristement, cette offre fut refusée pour raison économique, " :roll:
economique ou amour propre mal place ? :idea:
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede Demi-solde » Jeu 5 Octobre 2017 : 18:26

Construit en 1800, le Duguay-Trouin participe à la bataille de Trafalgar sans y jouer un grand rôle et d'où il réussit à s'enfuir, puis à la bataille du cap Ortegal où il est le dernier bateau à se rendre sans avoir amené son drapeau, et pour cause, le navire fut encerclé par les Anglais, canonné à outrance et la mâture ravagée s'est écroulée, avec le pavillon. Pris par les Anglais, il devient le HMS Implacable.
Il était en 1949 le dernier survivant, avec le Victory, de Trafalgar.


Contée par Wikipedia, l'ultime décision quant à son sabordage est à fendre le cœur :

« La Royal Navy consent des sacrifices financiers pour l’entretien du Victory mais n’ignore pas l’état de l’Implacable : une expertise annonce une somme de 300 000 £ pour sa remise en état. Le comité essaie de donner un nouveau souffle à son activité et on proposera même de remettre le vaisseau en état et de le regréer puis de l’amarrer à Greenwich à l’emplacement de la « Ship Tavern » détruit lors des bombardements de Londres. Mais le coût est bien trop important et le projet est abandonné.

En février 1949, un journal, le News Chronicle pose officiellement la question (pas innocente et destinée à le sauver) : que faire du vaisseau ? S’il ne s’agissait que d’un vaisseau anglais, la question ne se poserait pas, on le démolirait ou on l’enverrait par le fond mais c’est un vaisseau qu’on a pris aux Français il y a presque 150 ans. Ne faudrait-il pas rendre le vaisseau à la France, sa mère-patrie ?

En mars, un parlementaire français pose la question au secrétaire d’état à la marine et, parallèlement, la CCI de Cherbourg visite le vaisseau et le déclare capable de rejoindre la France bien qu’une grande partie de sa charpente ne soit plus d’origine. On estime à 40 % les pièces de charpente françaises restant dans le vaisseau.

En mai, le Times propose officiellement de remettre le vaisseau à la France plutôt que de le détruire. Un comité est créé en France pour le retour du vaisseau à Rochefort et le musée Salorgues de Nantes se propose également de l’accueillir.

En juin, la réponse officielle du secrétaire d’état à la marine parait au journal officiel : «
Il n’est pas question d’un retour en France du vaisseau Le Duguay-Trouin. La réalisation d’un tel projet nécessiterait des frais de premières réparations et de remorquages évalués à 225 millions de francs sans compter les frais d’entretien du bâtiment dans le port où il sera ancré. Il ne s’agit donc là d’une opération qui ne peut être envisagée en l’état actuel des crédits militaires ». A décharge, les crédits sont rares, la nécessité de reconstruire la Marine Nationale dans le contexte de la guerre d’Indochine et la notion de patrimoine qui n’est pas encore à l’ordre du jour dans la Marine (ni ailleurs).

Luc-Marie Bayle, directeur du musée de la Marine, officier et peintre va tenter de convaincre la marine en proposant l’apport de fonds privés, de dons, de bonnes volontés mais rien n’y fait et lors de la dernière entrevue avec l’amiral, chef de cabinet, il lui est répondu avec agacement : «
Ecoutez Bayle, un bateau vaincu n’a aucun titre à revenir dans son pays ! » On se souviendra que le vaisseau vaincu n’avait pas amené son pavillon au cap Ortegal.

Devant la réponse officielle, la Royal Navy décide de saborder le vaisseau en Manche. En octobre, une photo du commencement du démantèlement du vaisseau sème la consternation en France et les "Amis de l’Implacable" écrivent au premier lord de l’amirauté pour solliciter le don de quelques parties essentielles du navire. Celui-ci lui propose au président M. Chasseloup-Laubat qu’il vienne lui-même se rendre compte de l’état du vaisseau. Ce qui est fait et au retour, on apprend que la coque est nue, sinistre, pourrie par l’humidité et les fonds sont en très mauvais état, il faut pomper continuellement. Les seuls pièces intéressantes sont la figure et le tableau mais ces pièces sont typiquement anglaises et donc sans intérêt culturel pour la France. On lui propose néanmoins le grand cabestan et deux coffrets fabriqués dans un morceau de la coque d’origine du vaisseau.
»


Image

Image

En video...
https://www.youtube.com/watch?v=vObkluMUvWo


:salut:
« Saluez de ma part la colonne Vendôme. »
Avatar de l’utilisateur
Demi-solde
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 1 Mai 2014 : 19:56
Localisation: Versant français des Etats sardes

Messagede Demi-solde » Jeu 5 Octobre 2017 : 18:33

A noter qu'il est estimer que 40 % des pièces de charpente du HMS Implacable en 1949 sont françaises. C'est à la fois peu... et énorme pour un bateau capturé en 1805 !

40 % des pièces de charpente avaient entre 144 et 149 ans...

:salut:
« Saluez de ma part la colonne Vendôme. »
Avatar de l’utilisateur
Demi-solde
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 1 Mai 2014 : 19:56
Localisation: Versant français des Etats sardes

Messagede la remonte » Jeu 5 Octobre 2017 : 18:41

( le Pont Neuf aussi , pas beaucoup de pierres d'origines non plus :lol: )

Image

sur cette photo , on reconnait a peine le Victory . rehaussement ou abaissement comme pour le Borda ( Commerce de Paris )
d'apres les commentaires ci dessus on sent bien un amour propre a peine cache , la rancœur de Mers el Kebir ? et pourtant le sabordement rappelle autrement plus la honte de Toulon :roll:
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede la remonte » Ven 6 Octobre 2017 : 11:18

Image


pour mettre un visage sous ce nom de Luc Bayle , le deuxième en partant de la gauche avec ses moustaches . le sauveur malheureux du Duguay Trouin

c etait logique de conserver au moins un batiment de guerre du premier empire .
ceci dit , l Angleterre n en a garde qu un seul , tous les autres ont ete demolis
sur cette autre photo on voit bien comme ils sont denatures mais cela donne une idee de la masse de marins concentres a bord pratiquement mille :shock:
Image
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede la remonte » Ven 6 Octobre 2017 : 11:48

comme les images disparaissent , je ne sais pas si celle ci a deja ete mise ?
une trs vieille vue de Brest ...

Image
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

Messagede la remonte » Ven 6 Octobre 2017 : 12:39

a une epoque ou tout repose sur la force musculaire ... le bagnard est indispensable pour les operations d armement et de desarmement :idea:

Image

aux trois grands arsenaux ( Toulon , Rochefort et Brest ) correspondent les grands bagnes .

En 1814, Millet, Com­missaire du bagne de Rochefort ecrivait : « Je ne dois pas taire que ces malheureux etaient d’autant plus à plaindre autrefois que, livres seulement à l’arbitraire des sous-officiers charges de les surveiller et de les faire travailler, ils etaient exposes a devenir souvent la victime de leur brutalite ; il serait pénible de rappeler ces cruautes : les maux qu’elles entrainaient etaient incal­culables, et les evasions etaient sans fin. Il a fallu du temps et une fermete soutenue pour rappeler ces hommes a leurs devoirs. » A l’evidence, le Commissaire decrit la situation qu’il a trouvee en arrivant au bagne et ses efforts pour la corriger ."
au danger mon plaisir
Avatar de l’utilisateur
la remonte
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 8995
Inscription: Ven 1 Octobre 2004 : 15:06
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bivouac des reconstitueurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron