} } ?>
Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 483

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 112
• Afficher le sujet - Il m'a été rapporté que vous n'aimiez pas l'Empereur ?

Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



Il m'a été rapporté que vous n'aimiez pas l'Empereur ?

Espace consacré à Napoléon Bonaparte et au Premier Empire. Merci de rester courtois dans vos échanges.

Modérateur: Christophe

Messagede L'âne » Sam 4 Février 2017 : 09:16

Bonjour,

Aimer ou ne pas aimer l'Empereur...
Voilà LA question liminaire à toute discussion.
Si les deux personnes sont d'accords, alors là...C’est toujours la tribu des Yaknoukhy… Nous, nos allégations sont vraies… Alors là oui !
Si l'une est "favorable" à l'Empereur et l'autre y est "opposée", alors là...
Je crois qu'il faut tenter de réconcilier le mythique et le rationnel.
Le mythique devrait empêcher de s'étouffer dans ce cul de sac du matérialisme et, au-delà, devrait permettre de forger les outils qui pourraient nous délivrer de l'étau des impasses dans lesquelles nous nous débattons.
Le rationnel devrait empêcher de s'éclater en absurdités.

Heureux ceux qui n'aiment ni ne détestent Napoléon ! Ciceron nous a appris que "l'Histoire est une maîtresse de vie" autant y puiser ce qu'il y a de meilleur.

Juste une petite remarque au sujet de l'esclavage : ça commence à bien faire de mettre l'accent sur cet aspect de l'histoire napoléonienne. 3 à 5% de la population était favorable à l'abolition de l'esclavage. C'est la phase d'ombre de la Révolution qui a permit l'abolition et non les "bonnes" idées de 89. L'abbée Grégoire, à 2 ou 3h du matin, fait voter l'abolition en compagnie de quelques progressistes.

Mais pour comprendre les mentalités de l'époque, il convient de Lire ce qu'ont écrit Rousseau, Kant, Voltaire, etc...sur les Noirs, Hommes des Lumières (à moins que je me trompe...).

Rousseau: "les noirs sont aussi singuliers de caractère que de couleur"

Kant : "Les Nègres d’Afrique n’ont reçu de la nature aucun sentiment qui s’élève au-dessus de la niaiserie. M. Hume invite tout le monde à citer un exemple par lequel un Nègre aurait prouvé des talents, et il affirme ceci : parmi les centaines de millions de Noirs qui ont été chassés de leur pays vers d’autres régions, bien que beaucoup d’entre eux aient été mis en liberté, on n’en pourrait pas trouver un seul qui, soit en art ou en science, soit dans une autre discipline célèbre, ait produit quelque chose de grand. Parmi les Blancs, au contraire, il est constant que certains s’élèvent de la plus basse populace et acquièrent une certaine considération dans le monde, grâce à l’excellence de leurs dons supérieurs. Si essentielle est la différence entre ces deux races humaines ! et elle semble aussi grande quant aux facultés de l’esprit que selon la couleur de la peau."
"Les Noirs sont très vaniteux, mais à la façon nègre, et ils sont si bavards qu’ils faut les séparer et les disperser à coup de bâton. "

Montesquieu: "on ne peut se mettre dans l'idée que dieu qui est un être sage ait mis une âme bonne dans un corps tout noir.". Dans De L’Esprit des Lois, Livre 15ème, Chapitre 5 :
"Ceux dont il s’agit sont noirs depuis les pieds jusqu’à la tête ; et ils ont le nez si écrasé qu’il est impossible de les plaindre ... Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes"

Voltaire : "la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d'hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu'ils ne doivent point cette différence à leur climat, c'est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu'une race bâtarde d'un noir et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une noire."

Imaginez des explorateurs découvrant sur terre (même de nos jours avec nos connaissance et conscients que l'Humanité est composée d'hommes de couleur) une tribu d'hommes bleus (oui, je sais...Avatar...Mais si j'avais écrit "Verts" vous auriez pensé à Mars...Roses à autre chose..)...Franchement, qui de nous ne se poserait pas de questions ? Qui de nous prendrait ces gens dans les bras au nom de l'humanité ? Pour peu que leur attitude n'épouse pas franchement les règles de la bienséance lors de la rencontre...Et que nous soyons armés...

Oui, il faut du temps pour que l'utopie ne se matérialise en progrès...

Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas
Avatar de l’utilisateur
L'âne
Sans grade
 
Messages: 848
Inscription: Ven 4 Mars 2011 : 15:11
Localisation: Corsicasie

Messagede Bastet » Sam 4 Février 2017 : 16:41

Cher L'âne bonjour :fleur3: Je trouve intéressant votre sujet aussi j'y contribue avec plaisir :)

" Traite des nègres (Commerce d'Afrique). C'est l'achat des nègres que font les Européens sur les côtes d'Afrique, pour employer ces malheureux dans leurs colonies en qualité d'esclaves. Cet achat de nègres, pour les réduire en esclavage, est un négoce qui viole la religion, la morale, les lois naturelles, et tous les droits de la nature humaine.

Les nègres, dit un Anglais moderne plein de lumières et d'humanité, ne sont point devenus esclaves par le droit de la guerre ; ils ne se dévouent pas non plus volontairement eux-mêmes à la servitude, et par conséquent leurs enfants ne naissent point esclaves. Personne n'ignore qu'on les achète de leurs princes, qui prétendent avoir droit de disposer de leur liberté, et que les négociants les font transporter de la même manière que leurs autres marchandises, soit dans leurs colonies, soit en Amérique où ils les exposent en vente.

Si un commerce de ce genre peut être justifié par un principe de morale, il n'y a point de crime, quelque atroce qu'il soit, qu'on ne puisse légitimer. Les rois, les princes, les magistrats ne sont point les propriétaires de leurs sujets, ils ne sont donc pas en droit de disposer de leur liberté, et de les vendre pour esclaves.

D'un autre côté, aucun homme n'a droit de les acheter ou de s'en rendre le maître ; les hommes et leur liberté ne sont point un objet de commerce ; ils ne peuvent être ni vendus, ni achetés, ni payés à aucun prix. Il faut conclure de là qu'un homme dont l'esclave prend la fuite, ne doit s'en prendre qu'à lui-même, puisqu'il avait acquis à prix d'argent une marchandise illicite, et dont l'acquisition lui était interdite par toutes les lois de l'humanité et de l'équité.

Il n'y a donc pas un seul de ces infortunés que l'on prétend n'être que des esclaves, qui n'ait droit d'être déclaré libre, puisqu'il n'a jamais perdu la liberté ; qu'il ne pouvait pas la perdre ; et que son prince, son père, et qui que ce soit dans le monde n'avait le pouvoir d'en disposer ; par conséquent la vente qui en a été faite est nulle en elle-même : ce nègre ne se dépouille, et ne peut pas même se dépouiller jamais de son droit naturel ; il le porte partout avec lui, et il peut exiger partout qu'on l'en laisse jouir. C'est donc une inhumanité manifeste de la part des juges de pays libres où il est transporté, de ne pas l'affranchir à l'instant en le déclarant libre, puisque c'est leur semblable, ayant une âme comme eux. "

(Chevalier de Jacourt, Encyclopédie )

La France entre tardivement dans le circuit triangulaire . Nantes, premier port négrier jusqu’en 1774, aurait organisé 1300 campagnes de " bois d’ébène " ...Il ne faut pas faire abstraction des mentalités du temps : Portugal, Espagne, Angleterre, Provinces- Unies et ensuite la France ont autorisé cette pratique la couvrant du manteau de la légalité, toutes les bourgeoisies portuaires vont établir des comptoirs aux Iles et à Bordeaux la traite négrière est effective dans la seconde moitié du XVIIIè siècle. Les négociants français en bois d’ébène n’ont ni états d’âme ni problèmes de conscience, bien que nombre d’ entre eux connaissent " Le parfait négociant" de Savary :roll:

Et Montesquieu , magistrat bordelais, s’accommodait-il du système esclavagiste ? Le ton de ce texte célèbre du ch. V du livre XV et étudié avec fréquence en classe de 1ère ne serait-il pas vraiment à prendre sur le mode de l’ironie comme assez traditionnellement on le fait, serait-il moins sarcastique qu’on ne le juge habituellement et faudrait-il le prendre, tout ou partie, au 1er degré ? Tout texte ironique court toujours le risque d’être pris au premier degré hier comme aujourd’hui ainsi au XVIIIe siècle – l’anecdote est rapportée par J.H. Meister - un colon jamaïcain se fait l’apologiste de l’esclavage en "lisant d’un air très sérieux " le fameux chapitre V ..... :tourne: :fou:
Alors que penser de cet autre passage "Il y a des pays où la chaleur énerve le corps et affaiblit si fort le courage, que les hommes ne sont portés à un devoir pénible que par crainte du châtiment : l’esclavage y choque donc moins la raison." :roll: :?: :idea:
Dans cette hypothèse, Montesquieu, magistrat bordelais, n’exprimerait, sans aucun humour, que ce que pensait l’élite de son époque.....et effectivement il ne faut pas négliger la puissance de l’esprit du temps sur les mentalités.
C’est justement après 1750, alors que s’épanouissent en France les Lumières, que le commerce négrier connaît son apogée et ce ne sera que dans le dernier quart du XVIIIe siècle que l’administration, gagnée aux idées des Lumières, étudiera des plans de réforme : humanisation des traitements, affranchissement progressif, éducation des esclaves….Brillant métis, familier des Orléans et reçu dans la meilleure société, le grand musicien le Chevalier Saint-Georges est le fils d’un planteur des îles et d’une de ses esclaves https://www.youtube.com/watch?v=JVcOAPeMyRk. Et pourtant au regard du Code noir, il n’était qu’un esclave de naissance.
En France les défenseurs radicaux de la cause des Noirs ne se manifestent qu’à l’extrême fin du XVIIIe siècle et au début du siècle suivant (Société des amis des Noirs créée en 1788, action de l’abbé Grégoire en 1808).Mais les membres de ces sociétés sont des exceptions qui se recrutent essentiellement parmi les élites et les intellectuels marginaux.
Les philosophes des Lumières , comme Voltaire, Montesquieu, Diderot, possédaient quelques intérêts mineurs dans des compagnies partiellement impliquées dans le commerce du bois d’ébène et même si l’on peut dire qu'ils restent naturellement entachés par certains préjugés d’époque ils ont condamné sans appel le racisme et l’esclavage en martelant que les hommes sont égaux à la naissance et qu’aucun homme ne peut appartenir à un autre individu.. Seul Condorcet militera timidement en faveur de l’affranchissement. Il ne faut donc surtout pas faire abstraction du contexte dans lequel elle s’inscrit car la réalité ne se réduit pas aux œuvres qui la commentent.
Dans son contexte social et historique, et dans l’opinion publique du XVIIIe en France "Toute la culture des contemporains de Voltaire était esclavagiste" ....La perception de l’esclavage, est alors, pour la plupart, une réalité " lointaine et à demi abstraite", qui se doit d'être replacée au sein de la société d’Ancien Régime « habituée aux pires violences » : supplices et exécutions publics, ou pratique légale du fouet auquel matelots et soldats sont exposés, " ni plus ni moins que les Noirs des Antilles ". Aussi les Planches de l’Encyclopédie n’accordent-elles aucune place à la peine des travailleurs en Europe, non plus qu' à l’humiliation et à la souffrance des esclaves aux colonies. Au milieu du XVIIIe siècle le servage n’est pas aboli en Europe, les mots de « servage » et d’« esclavage » apparaissant comme synonymes dans la langue courante d’époque, ce sera Antoine-Gaspard Boucher d'Argis (1708-1791) l’un des premiers à différencier dans l’Encyclopédie
Condorcet écrit une petit livre (1781) "Réflexions sur l’esclavage des nègres ": " mes amis, quoique je ne sois pas de la même couleur que vous, je vous ai toujours regardés comme mes frères. La nature vous a formés pour avoir le même esprit, la même raison, les mêmes vertus que les blancs. Je ne parle ici que de ceux d’Europe, car pour les blancs des colonies, je ne vous fais pas l’injure de les comparer avec vous, je sais votre fidélité, votre probité, votre courage ont fait rougir vos maîtres. Si on allait chercher un homme dans les îles de l’Amérique, ce ne serait point parmi les gens de chair blanche qu’on le trouverait "
Ces Réflexions de Condorcet suscitèrent immédiatement dans toute l’Europe vives approbations et violentes réactions.
Necker soutiendra la campagne abolitioniste dans son ouvrage ( 1784)" De l’Administration des Finances de la France" :" Les colonies de la France contiennent près de cinq cent mille esclaves, et c’est par le nombre des malheureux qu’on y mesure la fortune" . Il s’indigne de ce qu’ "une petite différence dans les cheveux ou dans la couleur de l’épiderme suffit pour changer notre respect en mépris, et pour nous engager à placer des êtres semblables à nus, au rang de ces animaux sans intelligence, à qui l’on impose un joug sur la tête, pour se servir impérieusement de leur force et de leur instinct ". Il propose donc " un pacte général, par lequel toutes les nations renonceraient d’un commun accord à la traite des Nègres, ce qui ferait tomber l’objection souvent avancée, qu’une renonciation unilatérale à la traite mettrait la nation qui la ferait en situation d’infériorité par rapport aux autres " . L’intervention de Necker était importante, car il jouissait d’une autorité considérable auprès des milieux financiers et commerciaux qui étaient les plus acharnés défenseurs de l’esclavage. .

C’est donc dans ce contexte sociétal, politique et économique que s’inscrit Napoléon né en 1769....avec donc une sensibilité marquée de l’esprit du temps comme de ses préjugés :tourne:

:salut:
"Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours..."
Avatar de l’utilisateur
Bastet
Général de division
Général de division
 
Messages: 4194
Inscription: Sam 5 Juillet 2008 : 18:09

Messagede L'âne » Sam 4 Février 2017 : 17:06

C’est donc dans ce contexte sociétal, politique et économique que s’inscrit Napoléon né en 1769....avec donc une sensibilité marquée de l’esprit du temps comme de ses préjugés


Bien évidemment !

Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas
Avatar de l’utilisateur
L'âne
Sans grade
 
Messages: 848
Inscription: Ven 4 Mars 2011 : 15:11
Localisation: Corsicasie

Messagede Maria Kel » Sam 4 Février 2017 : 18:17

Une logique imparable
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2731
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 23:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Mathieu Dampierre » Dim 5 Février 2017 : 02:51

L'Histoire de Napoléon est tellement riche qu'il faudrait une BD par fait marquant et par bataille, lancer une série. Cela pourrait plaire aux connaisseurs


La série d'OSI est déjà très complète, me semble t-il. :salut:

Juste une petite remarque au sujet de l'esclavage : ça commence à bien faire de mettre l'accent sur cet aspect de l'histoire napoléonienne. 3 à 5% de la population était favorable à l'abolition de l'esclavage.


Merci pour ce rappel, cher " L'âne ". Dominique Jamet dans son livre " Si j'avais défendu...NAPOLEON " nous fait bien comprendre que la principale erreur des historiens est de juger les hommes du passé à l'aune des valeurs du présent.
A ce jugement, il n'est pas un saint ou un roi qui sortirait indemne de l'examen.

:salut:
" Vingt batailles gagnées vont bien à la jeunesse. " Talleyrand.

" Cet homme sait tout, veut tout et peut tout. " Sieyès.
Avatar de l’utilisateur
Mathieu Dampierre
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 987
Inscription: Mer 3 Août 2011 : 22:08
Localisation: Paris

Messagede Maria Kel » Dim 5 Février 2017 : 03:26

OSI? Si je ne me trompe, j'ai acquis le tome 3 (première partie de la Première campagne d'Italie). Pas mal du tout effectivement. Je voulais juste savoir si les beuveries ne sont pas un tantinet exagérées :?:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2731
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 23:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede L'âne » Dim 5 Février 2017 : 08:42

Dominique Jamet dans son livre " Si j'avais défendu...NAPOLEON "

Mon cher DAMPIERRE,
Ouvrage que je ne connaissais pas et que j'ai commandé sur le champ.
Merci
Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas
Avatar de l’utilisateur
L'âne
Sans grade
 
Messages: 848
Inscription: Ven 4 Mars 2011 : 15:11
Localisation: Corsicasie

Messagede Bastet » Dim 5 Février 2017 : 17:45

"Dominique Jamet dans son livre " Si j'avais défendu...NAPOLEON " nous fait bien comprendre que la principale erreur des historiens est de juger les hommes du passé à l'aune des valeurs du présent."

Certes, c'est bien de faire comprendre mais il n'en reste pas moins qu'il est très difficile de penser contre l' "esprit du temps" qui change selon les couches chronologiques .
Cela ne paraît ni décent ni raisonnable ,presque incorrect, d'aller contre l' "air du temps" d'une génération parce qu' il a une dimension psychologique, sociologique , politique ..... C'est pourquoi la tentation est toujours "de juger à l'aune des valeurs du présent" , c'est ce qui s'appelle juger selon l' " air du temps" qui veut que l'on se conforme à la façon de penser ou de juger du moment:
" Toute incursion dans le passé expose à une tentation particulièrement sournoise [...]. Qu'il s'agisse d'histoire de la philosophie, d'histoire de ceci ou de cela, ou d'histoire tout court, toujours on est en train de se projeter dans les siècles révolus aves armes , bagages et catégories mentales up to date: puisque "tout cela va de soi"! Bref, on se comporte en " extra- temporel" au sens où l'on parle d' extra-terrestres [...]. Encore et toujours ce transfert dans le passé des " certitudes" présente , assorti de la très gratifiante assurance de s' "être mis à la place" du Grec, de l'Hébreu , du Romain...[...] " ( Lucien Jerphanion) j'ajouterai de Napoléon..... :oops: pour lequel il ne faut pas, à propos de la traite en particulier, faire abstraction des mentalités de l'époque et leur substituer la nôtre....les négociants qui se lancent dans le commerce triangulaire sont catholiques ou protestants et parfois même ouverts aux idées des Lumières.....

:salut:
"Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours..."
Avatar de l’utilisateur
Bastet
Général de division
Général de division
 
Messages: 4194
Inscription: Sam 5 Juillet 2008 : 18:09

Messagede barthelemy » Dim 5 Février 2017 : 19:45

Juste une petite remarque au sujet de l'esclavage : ça commence à bien faire de mettre l'accent sur cet aspect de l'histoire napoléonienne. 3 à 5% de la population était favorable à l'abolition de l'esclavage.


Merci pour ce rappel, cher " L'âne ". Dominique Jamet dans son livre " Si j'avais défendu...NAPOLEON " nous fait bien comprendre que la principale erreur des historiens est de juger les hommes du passé à l'aune des valeurs du présent.
A ce jugement, il n'est pas un saint ou un roi qui sortirait indemne de l'examen.

:salut:[/quote]

Je possède le livre de JAMET mais je ne l'ai pas lu (il répondait au pamphlet de CARATINI)

Merci en tout cas, il a parfaitement raison !! il faut se replacer dans le contexte de l'époque et non voir les évènements avec nos lunettes du 21ème siècle

idem pour JAFFA !! :lol:

:salut:
Avatar de l’utilisateur
barthelemy
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 669
Inscription: Sam 30 Juin 2012 : 10:14

Messagede Joker » Dim 5 Février 2017 : 19:57

il faut se replacer dans le contexte de l'époque et non voir les évènements avec nos lunettes du 21ème siècle

idem pour JAFFA !!


Je n'en disconviens pas sur le fond, mais c'est pratiquement impossible sur la forme.
En effet, comment voulez-vous vous replacer avec précision dans l'état d'esprit d'un contemporain de l'époque ?
Je partage donc pour l'essentiel les réflexions de Bastet à ce sujet : notre culture actuelle est composée de plusieurs substrats liés à notre éducation et à la somme des connaissances acquises.
Il est donc pratiquement impossible de s'en débarrasser complètement afin de formuler un jugement qui serait non point neutre mais conforme à celui des individus vivant à l'époque.

Quant à Jaffa, je l'ai dit et répété : un massacre reste un massacre et un crime contre l'humanité également, même si cette notion ne fut introduite que postérieurement.
Les témoignages que nous ont laissés certains officiers ayant assisté à ces tristes événements prouvent à suffisance que rares furent ceux qui perpétrèrent ces atrocités sans le moindre état d'âme.
On ne tue pas plusieurs milliers de prisonniers désarmés l'esprit serein et en sifflotant à moins de ne pas éprouver le moindre sentiment humain...
"On ne monte jamais si haut que quand on ne sait pas où l'on va" (Napoléon Bonaparte)

"Quand je me regarde, je me méprise, mais quand je me compare, je m'admire." (Talleyrand)
Avatar de l’utilisateur
Joker
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 9267
Inscription: Jeu 11 Juillet 2002 : 02:00
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede L'âne » Dim 5 Février 2017 : 20:19

un massacre reste un massacre


Oui, je le crois.


et un crime contre l'humanité également


Pas du tout mon cher Joker. Un crime contre l'Humanité, justement parce que cette notion a été introduite alors que la civilisation s'est humanisée davantage, n'est pas un "crime contre l'Humanité". Je crois qu'il faut faire très attention aux défauts de vocabulaire (pour un prof de Français en plus...rires), surtout lorsqu'il s'agit d'évoquer l'histoire de la Révolution et de l'Empire.

rares furent ceux qui perpétrèrent ces atrocités sans le moindre état d'âme


J'affirme que ceux qui ont exécuté ce massacre puisèrent plus la force de le faire à cause des conditions de cette campagne : le climat, l'éloignement, les doutes engendrés par la distance, une cruauté à laquelle ils n'étaient pas forcément préparés (tous n'avaient pas connu les atrocités de la Révolution) et surtout, surtout le fait de ne pouvoir libérer "sur parole" ces prisonniers sans courir le risque de les voir grossir à nouveau les rangs ennemis alors que les effectifs de nos propres troupes diminuaient à chaque affrontement.

On ne tue pas plusieurs milliers de prisonniers désarmés l'esprit serein et en sifflotant


Certes.

à moins de ne pas éprouver le moindre sentiment humain.


à moins que la peur prenne le dessus, vous transforme en lâche puis en bête, capable des pires atrocités.

Vive l'Épopée !
Dernière édition par L'âne le Dim 5 Février 2017 : 22:36, édité 1 fois.
Aurea mediocritas
Avatar de l’utilisateur
L'âne
Sans grade
 
Messages: 848
Inscription: Ven 4 Mars 2011 : 15:11
Localisation: Corsicasie

Messagede Joker » Dim 5 Février 2017 : 21:06

Un crime contre l'Humanité, justement parce que cette notion a été introduite alors que la civilisation s'est humanisée davantage, n'est pas un "crime contre l'Humanité". Je crois qu'il faut faire très attention aux défauts de vocabulaire (pour un prof de Français en plus...rires), surtout lorsqu'il s'agit d'évoquer l'histoire de la Révolution et de l'Empire.


Ainsi que je l'ai moi-même mentionné, cette notion n'est effectivement apparue que postérieurement aux faits incriminés, mais il y a fort à parier qu'elle aurait été employée par un tribunal actuel s'il avait eu à juger de cette affaire.
Au regard des faits dans leur brutale cruauté, je ne vois d'ailleurs pas quelle autre qualification pourrait convenir.
Mais il est vrai que je juge avec ma sensibilité d'homme du 21ème siècle.
Toutefois, de nombreux témoins des événement de Jaffa furent frappés d'horreur devant les atrocités commises et leurs témoignages ne laissent aucun doute quant à leur condamnation morale.
En outre, je ne pense pas qu'il faille à proprement parler d'humanisation de la société car il y a toujours eu des hommes violents et d'autres moins quelles que soient les époques concernées.
Simplement, notre niveau de conscience a progressivement évolué et nous avons cherché à conceptualiser les choses en les nommant.
C'est en tout cas ma vision personnelle et ma perception, mais je n'oblige personne à les partager... :salut:
"On ne monte jamais si haut que quand on ne sait pas où l'on va" (Napoléon Bonaparte)

"Quand je me regarde, je me méprise, mais quand je me compare, je m'admire." (Talleyrand)
Avatar de l’utilisateur
Joker
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 9267
Inscription: Jeu 11 Juillet 2002 : 02:00
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede L'âne » Dim 5 Février 2017 : 22:25

il y a fort à parier qu'elle aurait été employée par un tribunal actuel s'il avait eu à juger de cette affaire.


Je le crois également.

Toutefois, de nombreux témoins des événement de Jaffa furent frappés d'horreur devant les atrocités commises et leurs témoignages ne laissent aucun doute quant à leur condamnation morale.


Il y a toujours des hommes en avance sur leur temps... Ceux dont les qualités constitutives nous les font apprécier plus que les autres.

En outre, je ne pense pas qu'il faille à proprement parler d'humanisation de la société car il y a toujours eu des hommes violents et d'autres moins quelles que soient les époques concernées.


Nous pouvons qualifier la société comme plus "civilisée" si tu préfères; mais je crois que c'est bien d'humanisation dont il s'est agi, jusqu'à déclarer la guerre comme une rétrogradation absolue. La violence est une force destructrice avec une échelle d'intensité qui varie selon les individus, les nations, les époques.

Simplement, notre niveau de conscience a progressivement évolué et nous avons cherché à conceptualiser les choses en les nommant.


Oui, je le pense aussi.

C'est en tout cas ma vision personnelle et ma perception, mais je n'oblige personne à les partager...


Nous sommes là pour frotter et limer nos cervelles, pour paraphraser Montaigne, et faire en sorte qu'une parcelle de vérité, sinon jaillisse, nous donne à réfléchir davantage...

Vive l'Épopée !
Aurea mediocritas
Avatar de l’utilisateur
L'âne
Sans grade
 
Messages: 848
Inscription: Ven 4 Mars 2011 : 15:11
Localisation: Corsicasie

Messagede Joker » Dim 5 Février 2017 : 22:45

Je fais miennes la plupart de tes réflexions, mon cher Eric. :)
Notre civilisation n'est hélas bien souvent qu'un bien mince vernis...
Il nous faut donc conserver à tout prix notre humanisme afin de ne point régresser.

Nous sommes là pour frotter et limer nos cervelles, pour paraphraser Montaigne, et faire en sorte qu'une parcelle de vérité, sinon jaillisse, nous donne à réfléchir davantage...


Je me félicite du caractère policé de nos échanges.
C'est de cette manière que tous devraient se dérouler.
Merci pour cette belle maxime à laquelle j'adhère sans réserve. :salut:
"On ne monte jamais si haut que quand on ne sait pas où l'on va" (Napoléon Bonaparte)

"Quand je me regarde, je me méprise, mais quand je me compare, je m'admire." (Talleyrand)
Avatar de l’utilisateur
Joker
Maréchal d'Empire
Maréchal d'Empire
 
Messages: 9267
Inscription: Jeu 11 Juillet 2002 : 02:00
Localisation: Bruxelles - Belgique

Messagede barthelemy » Lun 6 Février 2017 : 01:15

humm.... je vois que le débat (que j'ai suscité) reviens sur Jaffa... :lol:

nous n'allons pas recommencer nos polémiques.... juste deux points :

- crime contre l'humanité : il existe une définition précise depuis Nuremberg, cela fait référence à une idéologie.... or, point d'idéologie à Jaffa, point de racisme, seulement de mon point de vue du pragmatisme de la part de Bonaparte (des bouches à nourrir, qui en outre risquaient de retourner dans le camp ottoman) : je penche plutôt pour un crime de guerre

- je pense qu'il faut nuancer notre jugement, compte tenu encore une fois du contexte de l'époque... je vous invite à visionner à ce sujet cette conférence de l'excellent Patrice Gueniffey :

http://christroi.over-blog.com/article- ... 30636.html

:salut:
Avatar de l’utilisateur
barthelemy
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 669
Inscription: Sam 30 Juin 2012 : 10:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salon 1er Empire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités