Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



Pourquoi Napoléon a-t-il fini par perdre ?

Espace consacré à Napoléon Bonaparte et au Premier Empire. Merci de rester courtois dans vos échanges.

Modérateur: Christophe

Pourquoi Napoléon a-t-il fini par perdre ?

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 12:14

Dans un texte cité dans un autre sujet, Freud attribuait la chute de Napoléon à une "auto-punition" qu'il se serait infligée par suite de son "infidélité à Joséphine". Cette analyse psychanalytique qui repose sur une connaissance assez sommaire de la vie de Napoléon n'a, à mon avis, pas beaucoup de pertinence. Certes, les motivations de Napoléon reposaient sans doute comme pour tout le monde sur une part d'inconscient, mais cette explication de la chute qui repose uniquement sur le psychisme de Napoléon n'a guère de sens, car elle suppose que le désastre de la campagne de Russie serait le but que Napoléon aurait poursuivi inconsciemment pour se punir de son "infidélité".
Le terme "infidélité" (s'il est correctement traduit) est d'ailleurs assez mal choisi, puisqu'il s'applique davantage aux maîtresses de Napoléon qu'à sa seconde épouse.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Messagede Maria Kel » Dim 30 Octobre 2016 : 12:33

Je ne crois pas que la campagne de Russie soit le fait d'une auto-punition. C'était une expédition punitive du double-jeu d'Alexandre qui a mal fini car les russes nous ont piégé avec leurs meilleurs atouts: la taille du pays et l'hiver. :?

Monsieur Freud n'a pas assez potassé son sujet :Ane:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2616
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Bruno Roy-Henry » Dim 30 Octobre 2016 : 12:46

Il a fini par perdre, parce qu'il avait perdu son "matériel" en Russie. Et aussi, parce qu'il finissait par croire à ses illusions plutôt qu'à une analyse serrée de la réalité. Et parce que Dieu est toujours du côté des gros bataillons.

Napoléon a laissé filer sa dernière chance de vaincre en accordant aux Russo-Prussiens, l'armistice de Pleisswitz, le 4 juin 1813. Il n'avait pas discerné que l'Autriche était décidée à concourir à sa perte ! :salut:
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste."

Napoléon.
Avatar de l’utilisateur
Bruno Roy-Henry
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1301
Inscription: Lun 10 Mars 2014 : 11:31

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 12:47

J'ai cité la théorie de Freud comme introduction au sujet. Il ne me paraît pas très utile de discuter cette théorie qui ne semble pas reposer sur une étude approfondie de l'histoire de Napoléon mais plutôt sur la lecture du roman de Thomas Mann "Joseph et ses frères".

Il serait à mon avis plus intéressant de répondre à la question posée dans le titre.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 13:44

Bruno Roy-Henry a écrit:Et aussi, parce qu'il finissait par croire à ses illusions plutôt qu'à une analyse serrée de la réalité.

Quelles sont ces illusions ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Messagede Bastet » Dim 30 Octobre 2016 : 15:17

" monsieur Freud :lol: n'a pas assez potassé son sujet" ce n'est apparemment pas l'avis de jean Tulard :!:
".....Ce Napoléon dégustant des crépinettes de perdreaux ou changeant trois fois de linge dans sa journée a pris place à côté du sombre génie romantique peint par Chateaubriand, du cadet frustré psychanalysé par Freud ou de l'implacable destructeur de la féodalité cher à Marx. " (Jean Tulard introduction à Napoléon intime de Frédéric Masson)
"Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours..."
Avatar de l’utilisateur
Bastet
Général de division
Général de division
 
Messages: 4076
Inscription: Sam 5 Juillet 2008 : 17:09

Messagede fanacyr » Dim 30 Octobre 2016 : 17:48

après le désastre en Russie, Talleyrand avait conseillé à Napoléon de négocier tant qu'il en était encore temps, avec l'argument qu'il détenait encore des atouts qu'il risquait de perdre définitivement.
Comme vous le savez, il n'a pas été écouté
Et là, passant le Pont/passant le Pont ?
La Garde ! / Alors, toute l'armée est Française aujourd'hui ?
d'où vient que l'on ne voit point d'Autrichiens ?/ Ils ont FUI !!!
fanacyr
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 21 Février 2008 : 17:33
Localisation: Paris

Messagede Bruno Roy-Henry » Dim 30 Octobre 2016 : 17:59

Bah, toujours cette fable du Talleyrand "superstar"...

Il n'y avait rien à négocier, parce qu'aucun des coalisés ne voulait négocier quoi que ce soit. La Prusse a déclaré la guerre le 25 mars 1813, dès qu'elle a été certaine d'être couverte par 100 000 Russes. Le Czar était décidé à libérer l'Allemagne de toute présence française.

Quant à l'Autriche, elle filait patiemment ses rets pour en envelopper le géant qui faisait encore trembler l'Europe. Il faut en finir avec cette idée que l'Autriche voulait se poser en arbitre. Elle n'en était pas moins intéressée que les autres à imposer ses vues. :salut:
"L'Histoire est un mensonge que personne ne conteste."

Napoléon.
Avatar de l’utilisateur
Bruno Roy-Henry
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1301
Inscription: Lun 10 Mars 2014 : 11:31

Messagede Maria Kel » Dim 30 Octobre 2016 : 18:19

C'est sûr, avides de revanche et bien payés par les Anglais, Prussiens, Russes et Autrichiens ne rêvaient que de nous vaincre et nous dépecer :furieux:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2616
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 18:50

fanacyr a écrit:après le désastre en Russie, Talleyrand avait conseillé à Napoléon de négocier tant qu'il en était encore temps

Etait-il encore temps à ce moment-là ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Messagede Maria Kel » Dim 30 Octobre 2016 : 18:56

Bonne question :roll:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2616
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 19:38

Mousquetaire a écrit:
Bruno Roy-Henry a écrit:Et aussi, parce qu'il finissait par croire à ses illusions plutôt qu'à une analyse serrée de la réalité.

Quelles sont ces illusions ?

Et je repose une nouvelle fois la question : quelles sont ces illusions dont vous parlez ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Messagede fanacyr » Dim 30 Octobre 2016 : 19:44

Mousquetaire a écrit:
fanacyr a écrit:après le désastre en Russie, Talleyrand avait conseillé à Napoléon de négocier tant qu'il en était encore temps

Etait-il encore temps à ce moment-là ?

C'est sûr que cela commencait à être un peu (trop) tard
Je rappelle que Talleyrand avait aussi conseillé à Napoléon d'arrêter la campagne de 1805 juste après Ulm, pour traiter avec les Autrichiens...
Et là, passant le Pont/passant le Pont ?
La Garde ! / Alors, toute l'armée est Française aujourd'hui ?
d'où vient que l'on ne voit point d'Autrichiens ?/ Ils ont FUI !!!
fanacyr
Colonel
Colonel
 
Messages: 550
Inscription: Jeu 21 Février 2008 : 17:33
Localisation: Paris

Messagede Maria Kel » Dim 30 Octobre 2016 : 20:19

Oui, mais en 1805, il se trompait bien puisqu'après Ulm nous avons occupé Vienne et vaincu les austro-russes à Austerlitz. :)

Peut-être que Sa Majesté ne voulais plus croire celui qui criait au loup :roll:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2616
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Mousquetaire » Dim 30 Octobre 2016 : 20:21

fanacyr a écrit:Je rappelle que Talleyrand avait aussi conseillé à Napoléon d'arrêter la campagne de 1805 juste après Ulm, pour traiter avec les Autrichiens...

Oh, le vilain bonhomme ! :rocket: A n'en pas douter, en faisant une telle suggestion, son but était de priver l'Empereur de ses plus belles victoires !
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Citation de Voltaire forgée par Evelyn Beatrice Hall)
Avatar de l’utilisateur
Mousquetaire
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 1013
Inscription: Ven 8 Octobre 2004 : 11:22

Suivante

Retourner vers Salon 1er Empire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités