Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



Lettre d'amour

Espace consacré à Napoléon Bonaparte et au Premier Empire. Merci de rester courtois dans vos échanges.

Modérateur: Christophe

Lettre d'amour

Messagede Maria Kel » Mar 14 Février 2017 : 15:10

En cette Saint Valentin, voici une lettre que notre Empereur envoya à sa Joséphine de Marmirolo, le 29 messidor an IV (17 juillet 1796), alors que l'Armée d'Italie courait sus à Würmser :salut:

Je reçois ta lettre, mon adorable amie; elle a remplie mon cœur de joie. Je te suis obligé de la peine que tu as prise de me donner de tes nouvelles ; ta santé doit être meilleure ; je suis sûr que tu es guérie. Je t'engage fort à monter à cheval, cela ne peut pas manquer de te faire du bien.

Depuis que je t’ai quittée, j’ai toujours été triste. Mon bonheur est d’être près de toi. Sans cesse je repasse dans ma mémoire tes baisers, tes larmes, ton aimable jalousie; et les charmes de l’incomparable Joséphine allument sans cesse une flamme vive et brûlante dans mon coeur et dans mes sens. Quand, libre de toute inquiétude, de toute affaire, pourrai-je passer tous mes instants près de toi, n’avoir qu’à t’aimer et ne penser qu’au bonheur de te le dire et de te le prouver? Je t’enverrai ton cheval; mais j’espère que tu pourras bientôt me rejoindre. Je croyais t’aimer il y a quelques jours; mais depuis que je t’ai vue, je sens que je t’aime mille fois plus encore. Depuis que je te connais, je t’adore tous les jours davantage: Cela prouve combien la maxime de La Bruyère, que «l’amour vient tout d’un coup» est fausse. Tout, dans la nature, a un cours et différents degrés d’accroissement. Ah! Je t’en prie, laisse-moi voir quelques-uns de tes défauts; sois moins belle, moins gracieuse, moins tendre, moins bonne, surtout, surtout ne sois jamais jalouse, ne pleure jamais; tes larmes m’ôtent la raison, brûlent mon sang. Crois bien qu’il n’est plus en mon pouvoir d’avoir une pensée qui ne soit pas à toi, et une idée qui ne te sois pas soumise.

Repose-toi bien. Rétablis vite ta santé. Viens me rejoindre; et, au moins qu’avant de mourir nous puissions dire: Nous fûmes tant de jours heureux!!!

Millions de baisers, et même à Fortuné, en dépit de sa méchanceté.»


Vive l'Amour! :aime2:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2616
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 22:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Retourner vers Salon 1er Empire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités