} } ?>
Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 379

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /public_html/forum/includes/bbcode.php on line 379
• Afficher le sujet - Deux apothicaires dans la Grande-Armée...

Rechercher dans le forum :

Google: Yahoo: MSN:



Deux apothicaires dans la Grande-Armée...

Espace consacré à Napoléon Bonaparte et au Premier Empire. Merci de rester courtois dans vos échanges.

Deux apothicaires dans la Grande-Armée...

Messagede Christophe » Jeu 16 Février 2017 : 15:09

Casimir Hégo est né à Valenciennes le 4 mars 1767. Son père, Herménegilde-Joseph Hégo, né lui aussi à Valenciennes, le 20 octobre 1736, était maître-apothicaire dans cette ville. Il fit partie de l’armée de réserve en avril 1792 comme apothicaire-major et fut reçu membre du Conseil de Santé des Armées. Il avait été reçu membre du collège de Pharmacie de Paris par agrégation en avril 1795, en même temps que Vauquelin. Il est mort à son poste en juin 1795. Le fils, Casimir Hégo, était apothicaire sous-aide à Soissons le 1er septembre 1792 à l’armée de réserve où était son père, puis passa pharmacien de 2ème classe à l’armée du Nord en 1795, puis pharmacien de 1ère clase à l’armée de Mayence en 1798. Il était au camp de Saint-Omer en 1803 et à l’armée expéditionnaire du camp de Boulogne en 1804, enfin, au Grand Quartier-Général de la Grande-Armée en 1805. Il mourut du typhus à l’hôpital de saint-Ulric, à Augsbourg, le 15 janvier 1805. « Généralement regretté pour la douceur des mœurs, pour son zèle et son exactitude au service ».

Coste qui fut médecin de l’armée de Rochambeau en Amérique, à dit de lui : « Le pharmacien de 1ère classe Hego, fils d’un de mes collègues du Conseil de Santé, a payé à Augsbourg, du prix de sa vie, le dévouement avec lequel il avait demandé à faire cette campagne. A l’époque où nous montrâmes nos canonnières à Boulogne, je n’avais pas consenti à ce qu’il fût de la traversée et mon honorable collègue Parmentier avait sanctionné cette défense. Plaignons la digne épouse qui il a laissé pour tout bien deux enfants en bas âge.

Quant à Claude-Charles-François Bessier, il naquit le 31 mai 1761 à Falaise (Calvados). Voici ses états de service :

Pharmacien-élève à l’hôpital de Lyon le 2 juin 1792.

Passé à l’hôpital de Melun le 28 juin 1793.

Pharmacien de 2ème classe à l’armée des Pyrénées-Orientales le 24 ventôse an 2.

Employé à l’hôpital militaire de Montlibre le 15 ventôse an 4, à l’hôpital de Villefranche le 13 fructidor an 4.

Réformé (mesure générale) le 13 pluviôse en 5.

Remis en activité comme pharmacien de 2ème classe de l’armée du Danube le 12 floréal an 7, passé ensuite à celle du Rhin.

Réformé pour cause de surabondance le 14 floréal an 9.

Réemployé à l’armée de Saint-Domingue le 1er fructidor an 10.

Réformé le 30 fructidor an 12.

Pharmacien de 2ème classe au camp de Bret le 18 brumaire an 13.

Pharmacien-major à la Grande-Armée le 24 juin 1804.

Pharmacien-major disparu à Eylau en 1807.

F. RICHARD

(« Revue d’Histoire de la Pharmacie », n°149, 1956).
L'EPOPEE continue avec L'ESTAFETTE ! http://lestafette.unblog.fr
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7223
Inscription: Sam 23 Février 2002 : 00:39

Messagede Maria Kel » Jeu 16 Février 2017 : 17:18

Super, merci :salut:
"L'île de Corse, j'ai quelque pressentiment qu'un jour, cette petite île étonnera l'Europe." Rousseau
Avatar de l’utilisateur
Maria Kel
Sans grade
 
Messages: 2716
Inscription: Mer 11 Mai 2016 : 23:03
Localisation: sud-ouest de l'Empire

Messagede Turos M. J. » Jeu 16 Février 2017 : 22:45

Merci en particulier sur la source :fleur3:
Turos M. J.
Général de brigade
Général de brigade
 
Messages: 3120
Inscription: Lun 5 Mars 2007 : 21:56
Localisation: Varsovie Pologne


Retourner vers Salon 1er Empire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron